7 choses à savoir sur l’Alaskan Klee Kai, le Husky miniature

La beauté du Husky Sibérien n’est pas une légende. Ses beaux yeux clairs et son pelage le rendent absolument magnifique. Mais il est parfois difficile d’adopter un si grand chien, pour des raisons d’espace ou de budget. L’Alaskan Klee Kai a tout du Husky Sibérien… Mais en miniature !

Un petit loup venu des terres nordiques ?

Son physique ne saurait faire mentir ses origines : avec des oreilles triangulaires pointues et bien dressées sur la tête, un pelage aux tons blanc-gris-noir et une double épaisseur de poils qui le protège des intempéries, l’Alaskan Klee à tout d’un chien nordique !

Il existe trois tailles d’Alaskan Klee Kai : le Toy (le plus petit) mesure jusqu’à 33 cm, le Miniature se hisse jusqu’à 39 cm, enfin le Standard peut aller jusqu’à 44 cm maximum.

Un Husky au caractère dominateur

Alaskan Klee Kai trop mignonL’Alaskan dispose d’un fort caractère : il n’est pas impossible de le voir se dresser contre son maître ! Il cherchera toujours à dominer la situation et à apparaître comme le chef du foyer.

Malgré sa mignonne petite bouille, l’Alaskan est un redoutable prédateur. Aussi, évitez d’en adopter un si vous disposez d’autres animaux à la maison. Il tolérera la présence d’autres chiens, mais ne saurait contrôler son âme de chasseur face à un chat ou un rongeur. Par ailleurs, lui qui – par son physique de peluche – attire l’attention des plus petits, n’est pas un fou de caresses. Les enfants devront donc éviter de trop le solliciter…

Des origines découvertes très récemment

Originaire de l’Alaska, la race n’a été créée que très récemment, au cours des années 1970. Descendant de la famille des Spitz, l’Alaskan Klee est issu d’un croisement accidentel entre un chien de petite taille et un Alaskan Husky. L’élevage s’est poursuivi jusqu’en 1998 où la race a enfin été reconnue aux États-Unis. Toutefois, elle reste encore méconnue et peu trouvable en France.

Un animal joueur et dynamique

Très énergique, l’Alaskan Klee Kai adore jouer, courir et se dépenser toute la journée ! Ne vous fiez pas à son petit gabarit : vous vous fatiguerez bien avant lui ! Il est important de lui consacrer du temps et de l’attention. Ce chien adore les promenades et les activités physiques en plein air.

C’est pourquoi il est recommandé de pratiquer une activité avec lui telle que l’agility, le canicross, l’obérythmée ou la course à pied. Si vous ne le stimulez pas, intellectuellement et physiquement, votre chien risquerait de s’ennuyer. Curieux et rapide, il est particulièrement friand de jeux qui nécessitent un certain dynamisme.

Une éducation à prendre au sérieux

Alaskan Klee Kai heureuxMalgré les apparences, l’Alaskan Klee n’est pas une peluche que l’on se contente de câliner. Très impulsif, il a besoin d’une éducation ferme et stricte afin de comprendre qu’elles sont les règles à respecter dans le foyer. S’il finira par être fidèle à son maître (et rien qu’à lui), il risquerait de conserver à vie son caractère de dominateur.

C’est pourquoi il est important de s’attarder longuement sur sa socialisation. L’Alaskan Klee Kai a besoin de temps avant de s’adapter à de nouveaux environnements ou de nouvelles personnes, mais cela n’est pas impossible. Progressivement, vous pourrez faire rentrer dans votre foyer de nouveaux chiens… Et il sera ravi de pouvoir jouer avec de nouveaux amis !

Un vrai chien de garde

Comme mentionné ci-dessus, l’Alaskan Klee Kai est entièrement dévoué à son maître. Il ne supporterait pas l’idée qu’on puisse s’en prendre à lui et à tendance à se méfier des inconnus. Ce petit chien est donc de nature méfiante envers les intrus et pourra se montrer agressif si l’on tente d’empiéter sur son territoire. Vous n’aurez donc pas besoin d’alarme de sécurité si vous avez un Alaskan Klee Kai !

Être attentif à son hygiène de vie et à sa santé

Plusieurs aspects sont à prendre en considération concernant la santé et l’hygiène de l’Alaskan Klee Kai. Tout d’abord, il est nécessaire de réserver un soin particulier au toilettage. Tout comme son parent le Husky, ce petit chien perd entièrement son sous-poil à raison de deux fois par an. Durant la période de mue, il vous faudra brosser quotidiennement son pelage afin d’enlever les poils morts.

Côté soins, rien de bien inhabituel ! Nettoyez les yeux, les oreilles, les coussinets et les dents. Toutefois, il est important de noter que l’Alaskan Klee Kai peut avoir des soucis de santé tels que des problèmes de thyroïdes ou une malformation cardiaque.  Enfin, une alimentation saine et adaptée à son gabarit est, bien évidemment, préconisée.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Starnimo
      Logo