un chat en bonne santé

Les assurances pour animaux de compagnie : décryptage

Beaucoup de Français ont des animaux de compagnie. Si les chiens et les chats sont les plus prisés, certaines familles élèvent également des hamsters ou encore des chevaux. Pour réduire les frais vétérinaires, certains maîtres n’hésitent pas à souscrire à une assurance animaux. Dans certains cas, il s’agit aussi d’une obligation.

Dans quels cas souscrire à une assurance animaux pour son chat ?

Ceux qui partagent leur quotidien avec des chats savent bien que ces derniers peuvent être touchés par de graves maladies. Le traitement de certaines affections nécessite des moyens financiers conséquents. Afin d’éviter les dépenses importantes, les particuliers peuvent souscrire à une assurance animaux. Dans ce contexte, cette souscription fait office de mutuelle santé. Les maîtres doivent alors payer des cotisations en vue de se prémunir contre de futurs frais de soin. Néanmoins, l’étendue de la couverture varie selon la nature du contrat signé. De plus, ces offres ne s’adressent pas aux oiseaux ou encore aux poissons.

Souscrire à une assurance peut également être obligatoire si l’on souhaite élever certains animaux. Ceux qui envisagent de se lancer dans l’élevage de chevaux sont par exemple contraints de régler cette formalité. Il en est de même pour les personnes qui veulent héberger un chien dangereux. Dans ce dernier cas précis, la souscription couvrira les dommages causés par le compagnon canin.

Choisir une assurance santé pour animaux : les points à considérer

Souscrire à une assurance santé pour son animal de compagnie est bien plus difficile qu’il n’y parait. Il faudra dénicher la meilleure offre. De plus, il est crucial de connaître certaines informations. Les particuliers doivent par exemple savoir que les assureurs n’acceptent pas de couvrir les frais de santé des chats de moins de 2 mois. Par ailleurs, les maîtres d’un chien âgé de 10 ans ou d’un chat de plus de 5 ans trouveront difficilement une souscription adaptée.

Avant la signature du contrat, il est également de mise de lire attentivement toutes les dispositions. Il faut s’assurer qu’on peut choisir librement le vétérinaire. Les modalités de remboursement doivent aussi être connues à l’avance. Dans certains cas, il faudra attendre quelques semaines avant de se faire rembourser les frais engagés, ce qui ne convient pas à tout le monde.

Afin de dénicher la meilleure offre, il est vivement conseillé d’user d’un comparateur en ligne. Ces plateformes permettent effectivement de comparer les souscriptions proposées par les nombreuses compagnies d’assurance. Ces portails donnent également les moyens de trouver d’autres formules qui vont couvrir les frais de crémation si l’animal décède.

Auteur de l’article : Denis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *