Les avancées d’un nouveau traitement contre le sida des chats

Bientôt, nos matous ne mourront plus du sida du chat. Le FIV (Syndrome immunodéficience acquit du chat) est un syndrome que redoutent de nombreux maîtres d’animaux puisqu’il est très répandu et peut-être fatal. Le virus étant présent dans la salive, son principal moyen de transmission est la morsure lors de bagarres entre chats. On estime que 15 % des chats vivant dans la rue sont porteurs du FIV.

Les avancées de ce traitement ?

Jusqu’à aujourd’hui, les traitements étaient très limités et permettaient simplement de soulager les symptômes. Mais c’est peut-être en train de changer. En effet, un laboratoire américain a récemment découvert la piste d’un remède qui permettrait de lutter efficacement contre le virus. Un médicament révolutionnaire qui a d’ores et déjà reçu une licence auprès de la chambre de l’agriculture américaine.

On notera tout de même que le sujet est à polémique en raison de son efficacité incertaine et qui ne fait pas le consensus chez tous les spécialistes. On peut donc penser qu’il sera un jour commercialisable en Europe avec une efficacité plus importante. En Europe, aucun vaccin contre le sida du chat n’est commercialisé.

Selon Christine Bellezza, du Centre de santé pour félins, basé à Cornell, aux États-Unis, ce médicament unique pourrait soigner deux infections qui touchent directement le système immunitaire du chat de façon différente : la Leucose et le FIV ».

En attendant un vaccin, protéger vos chats

Ces deux infections qu’on appelle rétrovirus, détruisent les défenses immunitaires du chat. L’animal est alors incapable de résister aux maladies. Résultats : fièvre, amaigrissement, infections buccales, oculaires, de l’appareil respiratoire…

Un test fiable et très rapide existe pour déceler le virus. Si vous avez adopté un chat sans savoir d’où il venait vraiment ou sans savoir s’il avait côtoyé d’autres chats, il est important d’effectuer ce test. Et ainsi traiter la maladie avant qu’elle ne devienne pas fatale pour votre animal.

Heureusement, les chats porteurs du FIV. Peuvent vivre de nombreuses années sans développer la maladie. Mais celle-ci peut devenir active sans crier gare. L’état du petit malade peut alors se dégrader rapidement.

3 Commentaires
  1. Comment peut on se procurer ce vaccin et un chat au stade IV eut il en bénéficier?

  2. Comment soigner un chat qui à le SIDA

    Laisser un commentaire

    Starnimo
    Logo