AccueilChienCinq signes avant-coureurs d'un chien sur le point d'attaquer, selon un vétérinaire

Cinq signes avant-coureurs d’un chien sur le point d’attaquer, selon un vétérinaire

Un expert vétérinaire a expliqué qu'il existe cinq signes principaux indiquant qu'un chien est sur le point de vous attaquer, et que ces avertissements peuvent s'appliquer à n'importe quelle race.

Soyez attentifs à ces cinq signes.

Au cours des derniers mois, une race de chien en particulier a fait la une des journaux pour son comportement agressif et ses attaques souvent mortelles sur les humains : le XL Bully. Cette situation a conduit le gouvernement à modifiée la réglementation qui encadre les chiens dangereux et la détention non autorisée d’un chien catégorisé est passible de 3 mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende ainsi que le risque de saisie de l’animal.

Cette interdiction signifie qu’il n’est plus possible de vendre, d’élever ou de donner ces chiens et que les propriétaires doivent museler leurs chiens et les promener en laisse en public. Alors que les attaques de chiens sont sous les feux de l’actualité, un vétérinaire explique qu’il existe cinq principaux signes indiquant qu’un chien est sur le point de vous attaquer – et que ces signes peuvent être observés dans toutes les races, et pas seulement dans celles qui entrent dans la définition légale d’un chien dangereux.

L’experte, le Dr Sarah Maloune, vétérinaire, a expliqué à Starnimo quels sont les signes à surveiller dans le comportement de votre animal, qui peuvent signifier qu’il est sur le point de devenir agressif.

Mais la première chose à faire, explique le Dr Maloune, pour reconnaître que votre chien peut être agressif est d’observer attentivement ses comportements quotidiens, car cela vous aidera à comprendre s’il y a eu un changement de comportement ou si le chien est stressé.

Lire aussi  Top 10 des chiens les plus dangereux au monde

Les chiens sont tous différents et ont des expériences contrastées au cours de leur croissance, ce qui, selon l’expert, peut avoir un impact considérable sur la façon dont ils réagissent à différentes choses et sur le type de stimulus susceptible de les stresser ou de les effrayer, ce qui les rend plus susceptibles d’attaquer.

Cinq signes avant-coureurs d'un chien sur le point d'attaquer

Le premier signe d’alerte que le vétérinaire conseille de surveiller est que le chien semble tendu. “Un chien qui a l’air tendu de partout, avec le poil hérissé ou les dents montrées, est plus susceptible de craquer. Regarder fixement sans cligner des yeux peut aussi signifier un problème”, explique-t-elle.

La vétérinaire note également que le fait de grogner ou de grogner peut être un signe d’alerte important, en particulier si le chien mord l’air ou s’il saute vers vous ou vers quelqu’un d’autre en le faisant.

Troisièmement, elle souligne que si un chien semble effrayé, vous devez être attentif au fait qu’il pourrait être sur le point de se déchaîner. Ces signes de langage corporel comprennent le fait de mettre la queue entre les pattes ou de s’abaisser vers le sol parce qu’il perçoit une menace.

Le quatrième signe qu’elle recommande de surveiller est que votre chien “essaie de se glisser derrière un meuble ou de se cacher [ce qui] peut signifier qu’il n’est pas à l’aise”.

“En prêtant attention au comportement du chiot et en observant son corps, vous saurez s’il se sent agressif. Rester calme et garder de l’espace peut aider à éviter que la situation ne s’aggrave si un chien semble sur les nerfs”.

Enfin, si votre chiot montre les dents – surtout s’il est recroquevillé – c’est un signe de stress chez l’animal et il peut être sur le point de réagir de manière agressive à une menace perçue.

Lire aussi  Les meilleurs conseils pour donner un nom à votre chien

Elle conseille plusieurs façons de traiter un chien qui montre régulièrement ces signes, la première étant de rester calme et de donner à l’animal de l’espace dans l’instant présent. À long terme, elle recommande que tous les chiens qui manifestent ces comportements reçoivent une formation adéquate et soient socialisés avec d’autres chiens et avec des humains. Elle recommande également de veiller à ce que l’environnement de votre maison soit calme, aimant et bienveillant à l’égard de votre animal.

Pour plus d’informations, consulter l’arrêté ministériel du 27 avril 1999

Actualités